Quelle cuvette de WC choisir ?
07 Fév 2018

 

A l’instar de toutes les autres installations sanitaires, les WC sont également en évolution constante. Grâce aux innovations techniques, on trouve à présent sur le marché une large gamme de cuvette WC.

Cet article vous guidera dans votre choix pour installer la cuvette WC qui vous correspond.

Le choix de la cuvette WC

Présentation
Avec l’abattant (également appelé lunette) et le réservoir d’eau, la cuvette WC est l’un des éléments essentiels qui compose les toilettes. Sa fonction est de collecter les matières avant leur évacuation. Elle est conçue en matériaux robustes afin de résister aux chocs et aux effets des produits d’entretiens agressifs. Les cuvettes les plus répandues sont en porcelaine, en céramique ou en inox.

Les différents modèles de cuvette WC
Toujours à la pointe du progrès, il existe désormais plusieurs modèles de cuvettes WC sur le marché et chacune d’entre elle possède ses propres caractéristiques.

Le WC classique
C’est de loin,le modèle le plus utilisé. La cuvette WC est fixée au sol et est munie d’un réservoir d’eau attenant ou intégré (système monobloc).

 

 

Le WC suspendu
De plus en plus apprécié par les utilisateurs, le WC suspendu est un modèle de toilettes qui s’impose de plus en plus dans les habitations. La cuvette est fixée sur un bâti-support intégré au mur attenant. Ce système permet un gain de place non négligeable, moins de bruit issu de la chasse d’eau, de plus, son esthétique est très design.

 

 

Le WC lavant
Très répandu au Japon, cette cuvette WC est le modèle le plus moderne que l’on puisse trouver actuellement. La cuvette est équipée d’une petite douchette qui peut être rétractable et qui diffuse un jet d’eau, dont l’intensité est également réglable et à température du corps, afin de nettoyer les parties intimes. On trouve des modèles haut de gamme qui embarquent un système de chauffage, des diffuseurs de parfum et même une balance ! Très confortables, ces toilettes offrent une hygiène incomparable, et permettent d’économiser le papier toilettes.

 

Les WC turcs
Ce type de WC fonctionne de la même manière qu’un WC classique, néanmoins, celui-ci est dépourvu de siège. L’usager doit donc s’accroupir au dessus du système d’évacuation à l’aide de deux repose-pieds antidérapants. Ces toilettes sont très répandus en Asie. Chez nous, on les trouve principalement dans les lieux publics comme les campings ou les aires d’autoroute. Même si ces WC ne jouissent d’un grand succès, il faut tout de même reconnaître qu’ils sont très hygiéniques. En effet, il n’y a pas de contact avec l’abattant leur nettoyage est aisé et  rapide.

 

Les critères de choix
Le premier critère est bien évidemment le confort de l’utilisateur. Il faut néanmoins prendre en compte d’autres facteurs :

– L’espace de ses sanitaires : Un WC suspendu dans un petit espace est la solution parfaite.
– Le type d’assise : Il existe des formes allongées ou arrondies. Il convient donc de choisir en fonction de ses préférences. Le modèle le plus utilisé étant le modèle allongé.
– L’ entretien : Certaines surfaces, comme la céramique, sont plus aisées à nettoyer que d’autres car elle possèdent des propriétés antidérapantes et anticalcaires.
– L’ évacuation :sortie verticale ou horizontale, il convient de choisir car certains modèles de WC ne s’adaptent qu’à l’un des deux systèmes.
– L’adaptabilité : Pour les personnes à mobilité réduite ou pour les séniors, il est préférable de choisir un cuvette WC dont la hauteur est réglable. C’est le cas notamment des WC suspendu.
– Le design : Bien entendu, il faudra que le WC choisi corresponde à vos goûts et au style de votre salle de bain. Ce critère de choix devenant de plus en plus important, les fabricants se sont adaptés aux tendances et aux demandes des consommateurs.

 

Comment éviter la buée dans sa salle de bain ?
07 Sep 2017

Aération salle de bain : Comment éviter la condensation dans une salle de bain ?

Pièce d’eau par définition, la salle de bain est souvent le repaire parfait pour la moisissure et autres champignons envahissants. En effet, la vapeur d’eau présente dans la pièce conjuguée aux murs froids et carrelés se transforme en condensation. Ce phénomène naturel est la source de nombreux soucis d’humidité : effluves désagréables, joints noircis, moisissures… Pour lutter efficacement contre ces petits tracas, une seule solution : une bonne aération salle de bain. Alors comment ventiler efficacement, surtout si il n’y a pas de fenêtres ? Voici quelques tuyaux pour éviter l’humidité dans la salle de bain.

La ventilation naturelle

Après chaque douche ou bain, de la condensation apparaît sur les murs, les glaces et les parois de douche. Il faut alors aérer sa salle de bain afin d’évacuer l’humidité. Une pièce trop humide est le lieu idéal où apparaissent odeurs nauséabondes et pourritures du même genre. Afin de préserver un environnement sain, il est nécessaire d’aérer les pièces au quotidien au minimum 15 minutes. Si la salle de bain est dépourvue de fenêtres, il est conseillé de créer un courant-d’air en aérant les pièces à proximité. Autre solution : laisser la porte ouverte durant la nuit pour une bonne aération salle de bain.

La ventilation par tirage thermique

Ce procédé consiste à recourir au mouvement naturel de l’air. En effet, l’air chaud étant plus léger que l’air froid, lorsque ce dernier se réchauffe, il monte. Afin de ventiler convenablement la salle de bain, il est possible d’installer deux grilles d’aération : une entrée d’air au niveau du sol et une sortie en hauteur. L’air circule ainsi naturellement dans la pièce. A l’aide de cette ventilation naturelle, on échappe à l’humidité et aux mauvaises odeurs. Ce simple système a  de nombreux avantages : il est silencieux, nécessite peu d’entretien et son utilisation ne vous coûtera absolument rien.

La ventilation mécanique

La ventilation mécanique, également appelée VMC (ventilation mécanique contrôlée), autorise une bonne gestion et le renouvellement de l’air. Il s’agit de la solution la plus efficiente pour combattre l’humidité dans sa salle de bain. Contrairement à la ventilation naturelle, la VMC, permet de réguler le renouvellement de l’air ambiant.
On en trouve deux sortes : la VMC à flux simple et celle à double flux. Ces deux systèmes fonctionnent sur le même principe : des entrées d’air sont installées dans les pièces de vie et des sorties refoulent l’air des pièces humides vers l’extérieur.
Un ventilateur inversé, alimenté par un petit moteur, contrôle le mouvement de l’air. À la différence d’une VMC simple flux, la VMC double flux embarque un échangeur thermique permettant de préchauffer l’air entrant. Grâce à ce système le gaspillage énergétique est moindre.

 

Vous l’aurez compris, une VMC est la solution idéale pour une aération salle de bain et renouveler l’air de la pièce quand il n’y a pas de fenêtre dans la pièce. Elle nécessite néanmoins un entretien et un nettoyage régulier afin de garantir son bon fonctionnement.

La prévention

Lors de l’installation ou d’une rénovation de salle de bain, penser à appliquer de la peinture acrylique. En effet, il est possible d’éviter et de prévenir l’apparition de la moisissure sur les murs de la salle de bain en utilisant des peintures adaptées aux pièces humides. Il convient donc d’opter pour une peinture acrylique. Celle-ci possède des propriétés fongicides détruisant les moisissures et champignons.

Optez pour des matériaux hydrofuges

Dans une salle de bains, il ne faut surtout pas utiliser le premier revêtement mural venu. En raison du fort taux d’humidité, il est conseillé de poser des matériaux hydrofuges protégeant de l’humidité.

Attention aux joints de la douche ou de la baignoire

Les joints de la baignoire ou de la douche sont fondamentaux afin de garantir une bonne étanchéité de ces installations. Pour éviter que la moisissure s’installe dans ces zones propices, il faut veiller à vérifier leur bon état et au pire les refaire si tel n’est pas le cas. Les joints abîmés ou usés laissent passer l’eau, et peuvent ainsi favoriser les problèmes d’humidité.

Si vous décidez d’installer une aération salle de bain, faites vous conseiller par un spécialiste de la rénovation de salle de bain dans le Haut Rhin, il saura vous conseiller pour installer l’équipement le plus adapté à vos besoins.

je désire installer une aération
Adapter une salle de bain pour pmr.
16 Août 2017

Comment adapter une salle de bain pour une personne handicapée.

Grâce à l’innovation et le sur mesure, il existe une solution clé en mains afin de répondre aux besoins de personnes se déplaçant en fauteuil roulant.  En effet, il y a des normes à suivre lorsqu’il s’agit d’adapter une salle de bain ou construire une salle d’eau.

Préférer une douche plutôt qu’une baignoire :

Lorsque l’on décide de transformer ou rénover une salle de bain pour une personne handicapée, il est préférable d’opter pour une douche. En effet, il y a le choix entre une douche et une baignoire. Néanmoins, pour profiter de la baignoire, il est nécessaire de se déplacer et d’enjamber le rebord de la baignoire. Nous vous conseillons donc une douche à l’italienne ou une douche à faible marche. Ces douches sont adaptées à toutes sortes de handicap. Particulièrement pour ceux qui se déplacent en fauteuil roulant, les douches sont équipées de fauteuils et d’une barre d’appui.

Cependant, il peut s’avérer difficile pour une personne dépendante de prendre sa douche tout  seul en fauteuil roulant même si celle-ci a été adaptée. C’est pourquoi, il faudrait une autre personne pour aider. Il est donc nécessaire à ce moment-là d’utiliser des pares douches à mi-hauteur pour éviter que l’aidant ne se mouille.

Des baignoires adaptées :

Pour les personnes en fauteuils roulants qui veulent profiter de la baignoire, il est toutefois possible de personnaliser des douches selon leur possibilité. Tout d’abord, il faudra mettre un système de poignée de porte sur la baignoire de façon à ce que la personne pourrait  avoir facilement accès. Deuxièmement, il serait préférable d’avoir un siège de bain adapté dans la baignoire ou un siège électrique selon les convenances. le meilleur choix restant la baignoire à porte.

Maintenant pour ce qui est du choix, nous recommandons fortement la douche car même si la baignoire a été personnalisée expressément pour l’occasion, elle est plus chère et plus complexe que la douche.

Des WC sur mesure :

Les WC, lorsqu’ils ne sont pas dans la salle de bains, doivent avoir un espace libre d’au moins 80 cm x 1,30 m afin de permettre à l’utilisateur d’y pénétrer avec un fauteuil roulant. On trouve également des toilettes permettant à une personne à mobilité réduite de s’asseoir et se relever avec plus de facilité grâce à une télécommande réglant la hauteur de la cuvette et commandant la chasse d’eau.

Quelles aides ?

Pour la réalisation de ces aménagements, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 25 % sur les travaux d’équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées pour les propriétaires et  locataires. Le coût de ces travaux est plafonné à 5 000 euros pour une personne seule et le double pour un couple.

La TVA est également réduite pour la réalisation de ces travaux. De plus, il existe d’autres aides comme celles de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah), ou encore celles de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Certaines mutuelles sont également susceptibles de rembourser des frais d’équipement.

Si vous avez un projet d’aménagement de salle de bain, faites toujours confiance à un installateur professionnel dans le Haut-Rhin (Alsace). Il y en a forcément un près de Cernay.

Meubles de salle de bain Jacob Delafon
10 Juil 2017

L’épopée Jacob Delafon

 

Acteur majeur dans l’univers de la salle de bain depuis plus d’un siècle, Jacob Delafon marque par son savoir-faire séculaire. Les produits de la firme sont depuis toujours associés au chic à la française. Découvrons l’histoire d’Emile Jacob et Maurice Delafon.

1889-1936 : La genèse

L’épopée Jacob Delafon est une saga familiale. En 1889, Emile Jacob s’associe à Maurice Delafon afin de créer l’entreprise Jacob Delafon. Jacob sera le créateur des premières innovations et produits qui feront le succès de la marque. Des produits que Maurice commercialisera à tour de bras, participant ainsi à l’avènement des salles de bains dans les foyers. En 1900, à lieue l’exposition universelle de Paris, lieu de rencontre de tous les pays afin de fêter le nouveau siècle. On y présente ses innovations et son style de vie. Cette manifestation va être capitale pour Jacob Delafon, qui en ressort lauréat d’un Grand Prix et 3 Médailles d’or. C’est la consécration de leurs longs efforts afin de développer l’industrie sanitaire en France. La Société prend enfin son essor.
En 1929, Jacob Delafon rallie la Société Général de Fonderie, leader à l’époque, dans les baignoires en fonte. Jacob Delafon bénéficie à présent d’une manne financière importante et devient ainsi le N 1 du  sanitaire français.

1936-1986 : L’élégance à la française

Si Jacob Delafon s’est imposé comme leader en très peu de temps, il le doit surtout aux idées visionnaires d’Emile Jacob. En effet, Emile n’a de cesse de développer le monde de l’hygiène et de la santé et démocratise de plus en plus la salle d’eaux parmi les familles françaises.
Les salles de bains à l’époque étaient considérées comme un lieu “clinique” où on faisait ses ablutions et rien d’autre. Des lieux strictement utilitaires sans grâce et sans charme. Il fallait changer les mentalités en transformant ces salles d’eaux en véritables lieux de vie à l’instar des autres pièces de la maison. Plus que ce constat et de son offre, ce qui fait la réputation de Jacob Delafon, c’est la vision de la marque et l’ambition qu’elle montre pour cette pièce. A présent, la salle de bain sera décorée et agencée avec la même touche artistique qu’un salon ou un boudoir, grâce à l’utilisation de de couleurs et de nouveaux matériaux.

Dans les années 1930, la marque fait la part belle à la femme, notamment dans ses campagnes publicitaires, vantant son élégance et l’obligation pour elle de pouvoir utiliser une salle de bains qui lui correspond, en harmonie avec le reste de l’habitation. Jacob Delafon fait tout pour donner à cette pièce intime la place à laquelle elle a droit. 

Grâce à la modernisation des usines, quelques années plus tard, la direction peut mettre en place des techniques de fabrication optimisées aux grandes séries. La fabrication de la robinetterie déménage du Quai de la Rapée pour s’installer dans les nouveaux locaux plus adaptés à Reims.
Dans les années 70, grâce à la modernisation de l’usine de Belvoye la firme dépasse la barre mythique du million de pièces fabriquées par an, suivant  ainsi les demandes des ménages français.
L’essor de la marque dépasse bientôt les frontières de l’hexagone, avec l’implantation de Jacob Delafon en Espagne puis au Maroc. L’unité céramique de Tanger ouvre en 1980.
L’année 1986 est une étape primordiale dans l’épopée Jacob Delafon. La Société intègre le groupe américain Kohler, l’un des plus grands distributeurs de sanitaires au monde et numéro 1 aux USA. Jacob Delafon entre dans une nouvelle ère.

Créabain Energies distribue les produits Jacob Delafont partout en Alsace. Si vous décider de rénover ou de rafraîchir votre salle de bain avec des produits Jacob Delafont, n’hésitez pas à nous contacter.


je désire des produits Jacob Delafon

Rénover une de salle de bain
21 Juin 2017

Rénover sa salle de bain : Les pièges à éviter

 

Vous avez pris la décision de rénover votre salle de bain passée d’âge ? Avant de vous lancer dans un chantier qui risque vite de vous poser des problèmes, pensez qu’une rénovation de salle de bain ne se fait pas à la légère. A quoi faut il faire attention si vous ne faites pas appel à un professionnel !

Une douche à l’italienne fausse bonne idée ?

Evidemment, la douche à l’italienne, c’est le top du top du moment ! Mais la pose d’une telle douche dans une Rénovation de salle de bain n’est pas toujours possible. En effet, sous ses airs épurés se cachent quelques difficultés techniques : il faudra vérifier s’il est possible d’encastrer tout les éléments (receveur, évacuation, etc.) dans le sol. L’authentique douche à l’italienne se doit d’être de plain pied. Si votre salle de bain se trouve à l’étage, les possibilités de creuser vont poser problème. Néanmoins, si vous ne démordez pas de votre envie de douche italienne, il est possible de surélever le sol de votre salle de bains et donc créer une marche pour accéder à la douche…on est bien loin du concept douche à l’italienne.
Autre option plus simple et moins onéreuse : il est possible d’installer un receveur de douche extra-plat, l’esthétique sera alors très proche de la douche à l’italienne sans la complexité de pose du carrelage.

Attention à la tuyauterie

Dans une rénovation de salle de bain, qu’on opte pour des jolis carreaux, un lavabo super design à vasque, etc., on pense rarement aux dégâts des eaux. En effet, le jour où vous serez confronté à une fuite d’eau dans votre toute nouvelle salle de bains, vous vous rappellerez qu’il aurait fallu penser à placer des trappes d’accès aux vannes. Cela vous évitera à attaquer vos murs à la masse pour rechercher la tuyauterie. Il suffira d’ouvrir la trappe !

Quel revêtement choisir ?

Choisir un revêtements pour la salle de bains ne doit pas uniquement se faire sur des critères esthétiques. En effet, la salle de bains se distingue des autres pièces de la maison par les conditions d’hygrométrie qui y règnent. En effet, le sol et les parois, que vous allez choisir vont devoir endurer des projections d’eau, surtout dans le cas d’une famille avec enfants. Quel revêtement doit-on privilégier ? Le carrelage ou la mosaïque, accompagnés d’un systèmes de protection à l’eau sous carrelage. De plus, il vous faudra opter pour une peinture adaptée aux pièces humides pour en garantir la longévité et permettre un entretien aisé.

Attention aux normes électriques

En zone humide qu’est la salle de bain, le circuit électrique, s’il est mal posé, peut très vite devenir une source de danger. Il est primordial que votre installation électrique respecte les normes (dont la norme NF C 15-100). Il faut respecter les quatre volumes de sécurité, installer des appareils électriques conçus à cet effet ( classe 1 et 2 ). Il est important de respecter ces règles à la lettre afin de garantir la sécurité des utilisateurs et d’éviter de futurs problèmes avec votre assurance.

L’aération

Quand on parle de pièce pièce humide il faut penser à l’aération surtout si celle-ci est de dimension réduite. Une bonne aération est donc importante pour le renouvellement de l’air de votre salle de bain et prévenir ainsi les moisissures et autres odeurs incommodantes. Même si votre salle de bains et équipée de fenêtres, la pose d’une ventilation mécanique (VMC) est vivement conseillée.

Quel éclairage ?

Dans une salle de bains, vous êtes souvent appelé à faire des travaux de précision ( taillage de barbe, maquillage, chasse aux points noirs…), elle nécessite donc un éclairage spécifique. Des lumières au plafond seront donc insuffisantes. Augmentez les points lumineux pour une diffusion homogène de la lumière. Il faut penser à un éclairage fonctionnel (appliques, spots ou éclairage intégré à l’armoire de toilette).

On n’oublie pas les rangements

Cosmétiques, shampoings, draps de bain, etc. Il va falloir caser tout ça ! Une salle de bain minimaliste a son charme mais il est important de penser aux rangements ! Même pour les petites salles de bains. Meubles sous vasques, étagères, sachez exploiter les moindres espaces.

Conclusion

Maintenant c’est à vous de jouer, si vous avez du temps et quelques connaissances, vous pouvez vous lancer dans la rénovation de votre sale de bain. Mais il est plus judicieux de faire appel à un spécialiste en rénovation de salle de bain dans le Haut Rhin, lui seul saura vous accompagner tout au long des travaux pour transformer votre vieille salle de bain défraîchie en salle de bain de vos rêves.


je désire rénover ma salle de bain

Bien choisir sa vasque de Salle de bain
06 Nov 2016

Bien choisir sa vasque de Salle de bain

 

Le choix d’une vasque de Salle de bain se fait en fonction de quelques critères techniques et esthétiques. En effet, certains matériaux sont plus fragiles que d’autres, aussi la forme de la vasque varie en fonction du matériau choisi.

Deux installations sont possibles pour une vasque : une vasque à encastrer ou une vasque à poser.

Si vous décidez de rénover votre salle de bain, avant l’achat d’une vasque, il convient de se poser les bonnes questions.

  • Quel est l’espace disponible ?
  • Quel est le style de la salle de bain ?
  • Quelles sont les couleurs présentes dans la salle de bains ?
  • Quelles sont vos préférences esthétiques, sa finition et sa couleur ?
  • Quel type de vasque faut-il installer ? (à encastrer ou à poser)
  • Quel est votre budget ?
  • Quel entretien la vasque va-elle nécessiter ?

Choisir un modèle selon ses dimensions

Les dimensions d’une salle de bain “standard” en France est en moyenne de 5,5m². Son aménagement se doit donc d’être optimisé avec soin. On trouve un grand nombre de modèles de vasques selon les configurations et l’espace disponible : pour une seule vasque et un plan de toilette d’un seul tenant, les dimensions disponibles en largeur varient de 70 à 120 cm.
Il existe également des grands modèles de vasques particulièrement adaptés aux familles nombreuses. Ils sont généralement composées d’une double-vasque et offrent davantage d’espace. Ces modèles requièrent une pièce d’eau plus grande.

Choisir le style de vasque

Lors du choix de votre nouvelle vasque de salle de bain, il faut tenir compte de la résistance aux chocs pouvant être causé par ses utilisateurs. Il faut également penser à la robinetterie, car même si votre nouvelle vasque s’intègre parfaitement au style de la pièce, il faut s’assurer que celle-ci soit compatible avec votre installation d’origine.
Si les vasques rondes ont le vent en poupe, il existe d’autres formes plus originales (ovale, carrée, rectangulaire) avec un grand choix dans les dimensions.

Choisir les matériaux

Actuellement, le catalogue des matériaux pour les vasques ne cesse de s’étoffer afin d’offrir un maximum styles différents dans les salles de bains. Si la céramique fut pendant de longues année en tête de liste, elle perd désormais du terrain à l’avantage des matériaux innovants plus légers mais tout aussi résistants. L’atout de ces nouveaux matériaux réside principalement sur leur technologie qui leur permet une large palette de format et coloris.

Choisir le type de vasque

Une vasque à encastrer sera plus facilement installée qu’une vasque à poser grâce au meuble pré-percé et choisi en fonction de la vasque.

Vasque à encastrer
Avantages

  • Pose plus facile
  • Les meubles recevant la vasque à encastrer sont souvent déjà prédécoupés
  • Grande variété de meubles

La plupart des vasques à encastrer pourront être incluses au meuble ce qui facilitera l’installation, nécessitant uniquement le raccordement de la robinetterie.

Vasque à poser
Avantages

  • Peu importe le modèle, il sera possible de l’installer dans une salle de bain.
  • Grand choix de modèles
  • Installation assez simple, grâce à une notice de montage
  • La plomberie est fournie également avec une notice de montage qu’il suffit de suivre à la lettre.

Bon à savoir : Certains matériaux sont beaucoup plus lourds que d’autres, il faut donc faire attention au poids de la vasque.
Que vous optiez pour une vasque de salle de bain à poser ou à encastrer, il vaut mieux faire appel à un installateur sanitaire professionnel en Alsace, lui seul saura vous conseiller dans le choix des matériaux et des modèles les plus adaptés, pour un rendu optimal.


je désire une nouvelle vasque

Histoire de la baignoire
11 Août 2016

La baignoire au fil de l’histoire

 

Les bains existent depuis l’Antiquité, cependant ils ont connus des hauts et des bas avant de se démocratiser. Mais quand est il de la baignoire ? Passons en revue l’histoire de la baignoire telle que nous la connaissons aujourd’hui.

La baignoire chez les Grecs et les Romains

Un bain tous les jours….
La baignoire n’est pas une invention récente. Les Grecs et les Romains utilisaient déjà des baignoires faites de pierre ou de métal. En effet, dès le Ier siècle avant J-C, les Romains avaient fréquentaient assidûment les bains, publics ou privés, et ce quotidiennement. Les bains à cette époque, étaient indissociables de la pratique sportive. On construisait d’abord des stades et dans la foulée des thermes.

Le Moyen-Age

La disgrâce
Au Moyen-Âge, la pratique du bain est tout d’abord très courante. De nombreuses villes européennes possèdent des bains publics très fréquentés par par les habitants alors que les plus pauvres se lavaient dans les lacs ou rivières. Tout s’est gâté à la renaissance. En effet, à cette époque les médecins persuadés que le fait de se baigner contribuait à la propagation de maladies. On se lave donc uniquement le visage et les mains. Les nobles et les nantis quant à eux, masquaient les odeurs à l’aide de parfums et cosmétiques.

Et dans le reste du monde ?

La baignoire en bois existait depuis longtemps au Japon où prendre un bain fait partie d’un véritable rituel ancestral. Selon les croyances, un bain permet la détente et l’accession à un épanouissement personnel tout en lavant son corps. Les Nippons ne pénètrent jamais dans un bain généralement brûlant, avant de s’être lavé et rincé. C’est alors le début d’un moment de relaxation et de méditation intense.

Le siècle des Lumières

Retour aux bonnes grâces
Au fur et à mesure le bain retrouve sa place dans la vie des populations. La peur de contagion par l’eau s’est estompée et le principe de l’hygiène commence à s’installer avec la pensée des Lumières. Les salles de bain privées commencent à émerger dans les hôtels particuliers. Pour les pauvres, il y a les bains publics et les lavoirs.

Une éducation à refaire

Grâce à Louis Pasteur, la science progresse et il est désormais nécessaire d’éduquer les populations les plus défavorisées afin de les initier aux soins corporels et donc de leur santé.
La douche fait son apparition à la fin du XIXème siècle. Ce n’est qu’un siècle plus tard que ces nouvelles manières de prendre soin de soi se démocratisent et que les maisons et appartements accueillent des bains et des douches privées.

On change de mentalité

Petit à petit, le bain devient donc synonyme de détente. La salle de bain devient ainsi un endroit où il fait bon s’accorder du temps pour soi. Outre ses vertus en termes d’hygiène, le bain rime avec une certaine idée de bien-être et de plaisir. Un virage à 360° quand on considère les mentalités des populations il y a quelques temps à peine !

La baignoire, objet déco

Avec la vulgarisation du bain, et la généralisation des salles de bain privées, la baignoire s’est fait une nouvelle place dans notre quotidien et suscite un intérêt nouveau. D’une simple bassine en bois ou en zinc, elle devient un véritable objet de déco, sculpté ou peint. C’est l’apparition des baignoires sur pied. Le piètement fait l’objet d’attentions artistiques. On en trouve de toutes les formes, pieds de lions ou d’oiseaux, recouverts d’or ou peints !

La baignoire aujourd’hui

Spas, jaccuzis, baignoires à bulles, balnéo ou encore baignoires à lumino-thérapie, de nos jours, dans le cadre d’une rénovation de salle de bain par exemple, on trouve de tout, pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Les baignoires ont à présent des formes très contemporaines avec des lignes pures et des matériaux immaculés. La grande tendance est à la baignoire douche combinant au bassin, un espace douche auquel on accède par une porte. De plus, ce modèle de baignoire est facilement accessible aux personnes à mobilité réduite ou aux femmes enceintes.