Le ramonage de cheminée
15 Nov 2019

Le ramonage de cheminée

Une cheminée est un élément de structure pittoresque qui ajoute charme et confort à toute maison. Cependant, une cheminée est toujours une responsabilité et le ramonage de cheminée, une affaire que vous devriez prendre au sérieux.


Les cheminées doivent être nettoyées régulièrement pour prévenir les feux de cheminée. Un tel nettoyage peut débarrasser la cheminée de la de la suie dangereuse et hautement inflammable qui s’accumule avec l’utilisation constante. Le principe du ramonage est de nettoyer les conduits de fumée de la maison. Ceci s’applique à tous les appareils de combustion tels que le foyer au bois, le poêle à charbon de bois et la chaudière au mazout ou au gaz. Il sert à sécuriser la cheminée et à améliorer le tirage de la cheminée. La suie sur les parois du conduit est nettoyée pour réduire le risque d’incendie et d’empoisonnement au monoxyde de carbone.

Qui s’en occupe ?

Cette opération de nettoyage doit être réalisée par un professionnel. Veuillez noter que cet entretien doit être effectué au moins une fois par an par un professionnel qualifié qui vous délivrera un certificat de ramonage (en cas de sinistre présenté à la compagnie d’assurance). Renseignez-vous auprès des autorités locales et de votre assureur.

En cas de sinistre, ce document vous sera demandé. Vérifiez les conditions de votre contrat d’assurance pour déterminer votre couverture. Si vous n’avez pas de certificat de ramonage, votre compagnie d’assurance peut refuser de vous indemniser. Si l’incident affecte la propriété de tiers, c’est votre responsabilité.

Combien ça coûte ?

Le tarif d’un ramoneur peut varier d’un département à l’autre, il dépend de la taille et de l’encrassement du conduit mais aussi de l’entreprise. Du simple au double en règle générale avec notamment des tarifs élevés dans les grandes villes ! Comptez entre 40 et 100 €. Faites jouer la concurrence 

A savoir : Il existe des formules « abonnement » pour les particuliers qui s’engagent sur 2 ramonages/an sur plusieurs années. 

Qui paye ?

L’utilisateur du moyen de chauffage doit effectuer le ramonage, qu’il soit propriétaire ou locataire. Cependant, il y a quelques précisions :

  • Le ramonage des conduits est une charge locative rappelée dans le contrat de location. Si le propriétaire fait réaliser le ramonage, il facture les frais au locataire.
  • Le propriétaire d’un bien qu’il loue, doit s’assurer du bon état des conduits à chaque changement de locataire.
  • Dans un immeuble, le règlement de copropriété peut interdire les feux de cheminée dans les parties privatives.
  • Les conduits desservant une installation collective de chauffage doivent être ramonés au minimum 2 fois par an. Le syndic en est responsable.
  • Le ramonage des conduits individuels dans un immeuble est à la charge de l’occupant, locataire ou propriétaire.