Quelle capacité doit avoir un chauffe-eau
04 Jan 2018

Les besoins en eau chaude diffèrent selon le nombre d’occupants d’un logement. Une famille nécessitera évidemment plus d’eau qu’un couple un une personne célibataire. Il est donc très important d’adapter les capacités de son chauffe-eau afin de maîtriser ses dépenses énergétiques.

 

Vous êtes seul ? Vous vivez en famille ? Combien de personnes ? Combien de douches prenez vous par jour ? D’ailleurs vous êtes plus bain ou douche ?
Voilà le genre de questions qu’il faut se poser avant d’investir dans un chauffe-eau et ainsi cerner vos habitudes en matière de consommation d’eau sanitaire. C’est le point de départ à partir duquel il vous sera possible de choisir la capacité nécessaire de votre chauffe-eau.
En effet, selon votre consommation d’eau, la contenance de votre chauffe-eau pourra être très différente. Une installation de taille réduite ne vous fournira pas le confort nécessaire et un chauffe-eau trop grand consomme trop d’énergie.

Il faut également prendre en compte le point suivant : Pour calculer la taille de votre chauffe-eau, il faut diviser par presque deux votre consommation d’eau chaude. En effet, si vous désirez une température agréable à 40 °, il vous faut la mélanger à de l’eau froide. Sachant que la température en sortie d’appareil est de 60 degrés, donc 1,8 fois plus élevée que la température que vous allez utiliser.

Voici un exemple concret pour vous aider dans vos calculs : 3 douches utilisent 120 litres, 30 lavages de mains : 90 litres, deux vaisselles : 50 litres, 1 bain : 135 litres. La totalité de l’eau utilisée se monte donc à 395 litres. Divisez ce chiffre par 1,8 et vous obtenez la contenance idéale pour le chauffe-eau, soit 219 litres.

Quels critères prendre en compte ?

Pour choisir au plus juste le chauffe-eau correspondant à vos besoins, il convient de définir la température d’eau sanitaire idéale. Elle doit également tenir compte de deux aspects contradictoires.

  • une eau inférieure à 50° pour éviter le calcaire
  • une eau comprise entre 55 et 65° afin d’éviter la légionellose.

Il est également important de tenir compte dans vos calculs, le nombre de pièces du logement ainsi que leur équipement en éviers, bacs de douche, baignoires, lavabos. Il faut aussi inclure les habitudes sanitaires des occupants. Le passage à la douche est-il rapide ou beaucoup plus long ?

Un logement équipé de douche, bain, évier pourra se contenter d’un chauffe-eau de 150 à 200 litres pour 3 personnes. Il est préconisé pour une famille de 5 personnes, de prévoir une cuve de 250 à 300 litres. Une personne seule choisira un appareil de 75 litres environ si son logement comprend deux pièces, il suffira d’environ 50 litres pour un studio ou un F1. Enfin, pour alimenter un seul point d’eau un chauffe-eau instantané fera l’affaire.
Selon les habitudes de chacun, ils peuvent passer du simple au double. Enfin ne négligez pas de calculer la place disponible pour l’appareil. Dans un petit espace un chauffe-eau mural sera parfait.

Et n’oubliez pas, pour terminer, que l’installation du chauffe-eau doit toujours se faire dans un local hors gel. Demandez conseil à un installateur en Alsace agréé, il saura vous conseiller et vous accompagner dans vos travaux.

je désire un chauffe-eau
Règles de sécurité avec un appareil à gaz
06 Juil 2016

L’installation d’un appareil fonctionnant au gaz doit impérativement respecter des règles de sécurité.

&nbsp

En effet, un local accueillant cette installation doit répondre à des critères particuliers et doit parfois être réaménagé. Les deux critères principaux à prendre en compte dans l’implantation d’une installation au gaz dans un local sont :

  1. Le volume du local
  2. La présence d’une ouverture dans la pièce

Volume du local contenant une installation au gaz :


Le local où est installé un appareil au gaz doit avoir un volume minimum car celui-ci doit permettre de diluer suffisamment les vapeurs de combustion, pour maintenir une bonne qualité de combustion. Ce volume minimum s’applique donc dans le cas d’appareils non étanches dont les produits de combustion peuvent être évacués au sein du local, à savoir les appareils de type A et les anciens appareils de type B ne possédant pas de sécurité de refoulement.
La règle générale fixe un volume minimal de 8m3, mais il existe quelques dispenses et spécificités :

Types d’appareils Exemples Volume minimal du local Dispenses
A(Appareils non raccordés dont l’air de combustion et les produits de combustion sont prélevés et libérés dans le local) Appareils de cuisson ≥ 8m3 Il n’y a pas de dispenses
B(Appareils raccordés dont l’air de combustion est prélevé dans le local mais les produits de combustion sont libérés à l’extérieur) Chaudières Basse Température ≥ 8m3 – Dépendance ou local réservé exclusivement à l’installation de ces appareils– Appareil muni d’un SPOTT ou d’une sécurité individuelle VMC-gaz comme c’est le cas de toutes les nouvelles chaudières gaz BT
C(Appareils étanches dont l’air de combustion et les produits de combustion sont prélevés et libérés à l’extérieur) Chaudière Haute Performance Energétique Il n’y a pas d’exigence de volume pour ce type d’appareils en raison de leur conception étanche

A savoir : lorsqu’il y a plusieurs appareils de types différents installés dans un même local, il convient d’appliquer la règle la plus contraignante.

Présence d’une ouverture dans le local accueillant l’installation :

Une ouverture dans le local est importante afin de permettre une aération rapide en cas de nécessité. A l’instar du volume minimal, la présence d’une ouverture est obligatoire que dans le cas d’appareils non étanches tels que les appareils de type A et les anciens appareils de type B non équipés de système de sécurité. Généralement, la surface de l’ouverture est fixée à 0,4m² minimum et celle-ci doit donner sur l’extérieur ou sur un espace extérieur d’au moins 2 mètres. Il existe cependant plusieurs exceptions selon les types d’installations :

Types d’appareils Exemples Ouverture Dispenses
A(Appareils non raccordés non étanches) Appareils de cuisson Surface ≥ 0,4m² donnant sur extérieur ou sur cour de largeur > 2m – Local situé entre 2 locaux munis d’ouvrants permettant une aération (comme le présente le schéma ci-dessous)– Appareil muni de sécurité de brûleurs

– Appareil alimenté en tuyauterie rigide ou flexible métallique

B(Appareils raccordés non étanches) Chaudières BT Surface ≥ 0,4m² donnant sur extérieur ou sur cour de largeur > 2m – Dépendance ou local réservé exclusivement à l’installation de ces appareils– Local situé entre 2 locaux munis d’ouvrants permettant une aération (comme l’explique le schéma ci-dessous)

– Appareil muni d’un SPOTT ou d’une sécurité individuelle VMC-gaz (c’est le cas pour les nouvelles chaudières gaz)

– Appareil muni d’un dispositif interrompant la combustion si l’évacuation est insuffisante

– Appareil alimenté en tuyauterie rigide ou flexible métallique

C(Appareils étanches) Chaudières HPE Il n’y a pas d’exigence en termes d’ouvrant pour ce type d’appareils en raison de leur conception étanche

Compte tenu des risques d’incendie, d’explosion ou encore d’intoxication, il est primordial de tenir compte de ces règles et précautions, mais également des normes concernant les ventilations des locaux accueillant une chaudière gaz, afin d’assurer une sécurité optimale de votre installation de gaz. Seul un chauffagiste-sanitaire dans le Haut-Rhin Alsace, saura vous accompagner et vous conseiller dans ces travaux.