Quelle baignoire choisir ?
05 Juin 2019

Une baignoire est à la fois un équipement Idéal pour la joie des enfants, un endroit dédié à la détente et évidemment on peut s’y laver. La baignoire occupe une place prépondérante dans toutes les salles d’eau. Utilisation, matériaux, esthétique, alors quelle baignoire choisir ?

 

Baignoire ou douche ?

 

Bien que la douche est présente dans plus de 70% des salles de bains, la baignoire y à également sa place, et ce, de plus. Le marché à connu une forte baisse, mais connaît un regain d’intérêt notamment grâce à ses nombreuses options (balnéo, lumino-thérapie, etc…) De plus lorsqu’on a des enfants en bas âge, elle est nettement plus pratique pour des raisons évidentes.  

Quel utilisation ?

 

Une famille avec enfants aura besoin d’une baignoire ergonomique. On trouve des baignoires avec un rebord de 53 cm au lieu des 58 cm standard, ce qui est très pratique pour vous occuper des enfants sans souffrir du dos. Cependant, si vous êtes adeptes de la détente et du confort, optez pour un modèle design de grande taille pour transformer votre salle de bain en espace bien-être.

Quelle taille ?

Les dimensions d’une baignoire ont leur importance. Les tailles standards varient de 170 cm de long par 70 ou 75 cm de large. Pour une immersion et si vous avez assez d’espace dans la pièce, préférez une baignoire de 180 ou 190 cm.
Si votre salle de bain est petite, il est possible d’y installer une baignoire d’angle, solution idéale pour gagner de la place.

Quels matériaux ?

Acier : Ces baignoires qualifiées de bas-de-gamme se trouvent souvent dans des espaces collectifs ou locatifs. Elles sont solides mais présentent une esthétique limitée.

Fonte : Ces modèles représentent 5 % du marché français. Ces baignoires sont des modèles de très belle facture et très fonctionnelles. En effet, le matériau possède la particularité de conserver la chaleur. Leur désavantage : elles sont très lourdes et assez onéreuses peu de de fabricants l’ont encore dans leur catalogue (Jacob Delafon en propose encore).

L’acrylique : La plupart des baignoires sont à présent fabriquées en matériau de synthèse, principalement en acrylique : la plaque d’acrylique est thermoformée et insérée dans un moule qui va lui donner sa forme. Ces modèles sont légers, robustes (grâce à une couche de fibre de verre) et ne coûtent pas très cher.  

Quelle pose ?

Même si on ne les vois pas , il faut savoir que toutes les baignoires possèdent des pieds. Sous forme d’îlot, elles sont posées au sol à votre convenance (encore faut-il qu’il ait une évacuation d’eau accessible), elles peuvent également  être recouvertes d’une couche d’acrylique ou encore être recouvertes de carrelage.

Bon à savoir : Peu importe votre choix, la marque NF atteste des qualités d’usage des baignoires pour une garantie de 10 ans en règle générale. Pensez-y avant de choisir votre baignoire.

je désire installer une baignoire
Histoire de la baignoire
11 Août 2016

La baignoire au fil de l’histoire

 

Les bains existent depuis l’Antiquité, cependant ils ont connus des hauts et des bas avant de se démocratiser. Mais quand est il de la baignoire ? Passons en revue l’histoire de la baignoire telle que nous la connaissons aujourd’hui.

La baignoire chez les Grecs et les Romains

Un bain tous les jours….
La baignoire n’est pas une invention récente. Les Grecs et les Romains utilisaient déjà des baignoires faites de pierre ou de métal. En effet, dès le Ier siècle avant J-C, les Romains avaient fréquentaient assidûment les bains, publics ou privés, et ce quotidiennement. Les bains à cette époque, étaient indissociables de la pratique sportive. On construisait d’abord des stades et dans la foulée des thermes.

Le Moyen-Age

La disgrâce
Au Moyen-Âge, la pratique du bain est tout d’abord très courante. De nombreuses villes européennes possèdent des bains publics très fréquentés par par les habitants alors que les plus pauvres se lavaient dans les lacs ou rivières. Tout s’est gâté à la renaissance. En effet, à cette époque les médecins persuadés que le fait de se baigner contribuait à la propagation de maladies. On se lave donc uniquement le visage et les mains. Les nobles et les nantis quant à eux, masquaient les odeurs à l’aide de parfums et cosmétiques.

Et dans le reste du monde ?

La baignoire en bois existait depuis longtemps au Japon où prendre un bain fait partie d’un véritable rituel ancestral. Selon les croyances, un bain permet la détente et l’accession à un épanouissement personnel tout en lavant son corps. Les Nippons ne pénètrent jamais dans un bain généralement brûlant, avant de s’être lavé et rincé. C’est alors le début d’un moment de relaxation et de méditation intense.

Le siècle des Lumières

Retour aux bonnes grâces
Au fur et à mesure le bain retrouve sa place dans la vie des populations. La peur de contagion par l’eau s’est estompée et le principe de l’hygiène commence à s’installer avec la pensée des Lumières. Les salles de bain privées commencent à émerger dans les hôtels particuliers. Pour les pauvres, il y a les bains publics et les lavoirs.

Une éducation à refaire

Grâce à Louis Pasteur, la science progresse et il est désormais nécessaire d’éduquer les populations les plus défavorisées afin de les initier aux soins corporels et donc de leur santé.
La douche fait son apparition à la fin du XIXème siècle. Ce n’est qu’un siècle plus tard que ces nouvelles manières de prendre soin de soi se démocratisent et que les maisons et appartements accueillent des bains et des douches privées.

On change de mentalité

Petit à petit, le bain devient donc synonyme de détente. La salle de bain devient ainsi un endroit où il fait bon s’accorder du temps pour soi. Outre ses vertus en termes d’hygiène, le bain rime avec une certaine idée de bien-être et de plaisir. Un virage à 360° quand on considère les mentalités des populations il y a quelques temps à peine !

La baignoire, objet déco

Avec la vulgarisation du bain, et la généralisation des salles de bain privées, la baignoire s’est fait une nouvelle place dans notre quotidien et suscite un intérêt nouveau. D’une simple bassine en bois ou en zinc, elle devient un véritable objet de déco, sculpté ou peint. C’est l’apparition des baignoires sur pied. Le piètement fait l’objet d’attentions artistiques. On en trouve de toutes les formes, pieds de lions ou d’oiseaux, recouverts d’or ou peints !

La baignoire aujourd’hui

Spas, jaccuzis, baignoires à bulles, balnéo ou encore baignoires à lumino-thérapie, de nos jours, dans le cadre d’une rénovation de salle de bain par exemple, on trouve de tout, pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Les baignoires ont à présent des formes très contemporaines avec des lignes pures et des matériaux immaculés. La grande tendance est à la baignoire douche combinant au bassin, un espace douche auquel on accède par une porte. De plus, ce modèle de baignoire est facilement accessible aux personnes à mobilité réduite ou aux femmes enceintes.